Aller au contenu principal

Communication positive
[EN IMAGES] Journées de la biodiversité et de la ruralité : succès assuré avec 6 000 visiteurs

La 3e édition des Journées de la biodiversité et de la ruralité ont été couronnées de succès les 10 et 11 juin 2023 sur le site de la Fédérétation de la chasse à Saint-Romphaire, dans la Manche. Plus de 6 000 personnes ont foulé les allées pour participer aux multiples animations et assister au spectacle de vénerie et de fauconnerie.

« Nous sommes dans un département exemplaire, un territoire remarquable », a affirmé haut et fort le préfet de la Manche, Frédéric Périssat lors de l’inauguration des Journées de la biodiversité et de la ruralité à Saint-Romphaire le 10 juin dernier, événement organisé par la Fédération départementale des chasseurs de La Manche avec le concours de la chambre d’agriculture et des pêcheurs.

Le représentant de l’État a donc souligné quelques exemples de biodiversité : la continuité écologique de la Sélune, les travaux de renaturation de la Vire, ou encore la fin de l’exploitation de la tourbière de Baupte prévue pour 2026. Des sujets qui ne sont pas sans engendrer des discussions. Mais « dès qu’il y a une difficulté, on sait se dire les choses et avancer », reconnaît le représentant de l’Etat. 

Protéger les milieux

Au cours du week-end, les différents acteurs étaient donc réunis montrant leur capacité à se rassembler « dans une entente harmonieuse » pour « protéger les différents milieux et défendre la ruralité », comme l’ont souligné les présidents, Gérard Bamas (chasse), Pascal Ferey (chambre d’agriculture) et Claude Buhan (pêche). Autrement dit « chasseurs, agriculteurs et pêcheurs : même combat », message clairement affiché sur le site de l’événement. 

Deux jours, deux publics

Sur ces deux jours, pas moins de 6 000 personnes se sont déplacées. Et à chaque journée, son public notamment un public familial le dimanche. Les enfants comme les adultes ont donc pu y trouver leur compte. Certains ont pu apprendre à reconnaitre les empreintes des animaux sauvages, créer des nichoirs pour les oiseaux et repartir avec, empoter des plantes ou encore assister au spectacle de fauconnerie et de vénerie.

« Le chasseur n’est pas celui qui utilise uniquement le fusil. Il est avant tout un observateur de la faune sauvage et de la flore. Il est un allié de la biodiversité », martèle Gérard Bamas.

1 000 arbres, 1 000 ha de Cipan

La loi de 2019 a créé un fonds biodiversité dans le cadre du nouvel Office français de la biodiversité (OFB). Un fonds abondé par les chasseurs et l’Etat afin de financier des projets portés par les Fédérations des chasseurs pour la protection de la biodiversité. Ces deux jours ont en été le témoin, tout comme les cultures de Cipan (cultures intermédiaires piège à nitrate) ou encore les 1 000 arbres plantés en début d’année au siège de la FDC de la Manche à Saint-Romphaire, ou encore les actions conduites dans le cadre du partenariat entre agriculteurs et chasseurs, appelé Agrifaune.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Un accord a été signé pour 425 €/1 000 litres en moyenne nationale sur les quatre premiers mois de l'année. Les discussions continuent sur la formule de prix.
Accord avec Lactalis : le combat de l'Unell continue
Après plusieurs semaines de tensions et d'incertitudes, depuis décembre 2023, l'Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Soirée conviviale mais aussi l'occasion de faire plus ample connaissance entre élus ou délégués du Cerfrance Normandie Ouest (Calvados et Manche). Pour la petite histoire, la OLA d'avant match n'a pas suffi. Le Caen HB (dont le Cerfrance Normandie Ouest est partenaire) s'est incliné d'un petit but (35 à 36) et devra encore se battre pour assurer son maintien parmi l'élite.
Le Cerfrance Normandie Ouest lance sa nouvelle mandature
C'est à l'occasion du match de hand-ball Vikings contre Massy, vendredi 19 avril 2024 au Palais des Sports de Caen, qu'Antoine…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Publicité