Aller au contenu principal

sanitaire
Tuberculose bovine : cinq cas confirmés dans le Calvados

Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de 1 000 bovins vont être abattus. Depuis le 9 mars 2021, un cinquième cas est avéré.

TUBERCULOSE BOVINE
La campagne de prophylaxie pour la tuberculose bovine est en cours dans le département.
© Archive AN

L’information est confirmée. « Nous avons découvert, en même temps, quatre prophylaxies positives à la tuberculose bovine », informe Etienne Gavart, directeur du GDS du Calvados, mardi 23 février. A chaque fois, le scénario est identique : « des animaux douteux sont abattus. Ils sont détectés positifs, le sérotypage revient positif aussi. » Trois cheptels, au minimum, sont touchés autour de Donnay, entre Le Hom et Clécy. « Ils sont épidémiologiquement liés à un cas détecté dans le secteur il y a deux ans. Deux cas sont voisins de parcelle. Le troisième éleveur met ses bovins dans le coin. Il a déjà subi un abattage total à cause de la tuberculose. Aujourd’hui, nous sommes incapables de dire s’il s’agit d’une contamination clôture ou si la faune sauvage est impliquée. Toutes les hypothèses sont possibles. » Jonathan Lenourichel, président du GDS, complète : « ces trois troupeaux sont dans un périmètre rapproché. Des contaminations entre cheptel ou par des cas antérieurs sont envisageables. La surveillance de la faune sauvage devra être approfondie. Sur la zone fortement impactée, le GDS va mettre en place des diagnostics de biosécurité et des conseils adaptés. »

Le quatrième cheptel contaminé est, lui, entre Caen et Villers-Bocage. Une de ses parcelles se situe en limite de la zone de prophylaxie. « Nous ne savons pas encore s’il s’agit de la même souche. L’agrandissement de la zone, l’année prochaine, va dépendre des investigations », avise Etienne Gavart. Début mars, un cinquième cas a été détecté. En tout, ce sont 1 200 bovins qui vont être abattus.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Ensilage à l’ancienne : ça va taper de la goulotte dimanche 18 septembre 2022
Portée sur les fonts baptismaux en 2007 par une poignée de passionnés, la fête de l’ensilage (à l’ancienne) de Chaulieu aux…
Cocotte&Co - Osmanville
Clémence et Mathieu, éleveurs dans le Calvados, ne mettent pas tous leurs œufs dans le même panier
C’est lors d’une visite officielle de la Région Normandie, mardi 30 août 2022, que Clémence et Mathieu Cannevière, éleveurs à…
(EN IMAGES). Fête de l’ensilage (à l’ancienne) : Chaulieu cultive la réussite
Près de 4 500 personnes étaient à Chaulieu (50), capitale de l’ensilage, dimanche 18 septembre 2022. Matériels, public, soleil,…
Agglo bancheur de 6 m : facile et rapide à poser
L’agglo bancheur de 6 mètres par 70 cm de haut et 30 cm de large : « rapide et facile à poser », paroles d’autoconstructeur du…
Ouverture Chasse Orne
Chasse : ouverture dimanche 25 septembre 2022
La chasse ouvre dimanche 25 septembre 2022, dans l’Orne. Christophe de Balorre, président de la Fédération départementale, fait…
Festival de la terre et de la ruralité - JA 50
Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous dimanche à Ecausseville
Les bonhommes de paille fleurissent sur les bords de route pour annoncer la nouvelle édition du Festival de la terre et de la…
Publicité