Aller au contenu principal

sanitaire
Tuberculose bovine : cinq cas confirmés dans le Calvados

Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de 1 000 bovins vont être abattus. Depuis le 9 mars 2021, un cinquième cas est avéré.

TUBERCULOSE BOVINE
La campagne de prophylaxie pour la tuberculose bovine est en cours dans le département.
© Archive AN

L’information est confirmée. « Nous avons découvert, en même temps, quatre prophylaxies positives à la tuberculose bovine », informe Etienne Gavart, directeur du GDS du Calvados, mardi 23 février. A chaque fois, le scénario est identique : « des animaux douteux sont abattus. Ils sont détectés positifs, le sérotypage revient positif aussi. » Trois cheptels, au minimum, sont touchés autour de Donnay, entre Le Hom et Clécy. « Ils sont épidémiologiquement liés à un cas détecté dans le secteur il y a deux ans. Deux cas sont voisins de parcelle. Le troisième éleveur met ses bovins dans le coin. Il a déjà subi un abattage total à cause de la tuberculose. Aujourd’hui, nous sommes incapables de dire s’il s’agit d’une contamination clôture ou si la faune sauvage est impliquée. Toutes les hypothèses sont possibles. » Jonathan Lenourichel, président du GDS, complète : « ces trois troupeaux sont dans un périmètre rapproché. Des contaminations entre cheptel ou par des cas antérieurs sont envisageables. La surveillance de la faune sauvage devra être approfondie. Sur la zone fortement impactée, le GDS va mettre en place des diagnostics de biosécurité et des conseils adaptés. »

Le quatrième cheptel contaminé est, lui, entre Caen et Villers-Bocage. Une de ses parcelles se situe en limite de la zone de prophylaxie. « Nous ne savons pas encore s’il s’agit de la même souche. L’agrandissement de la zone, l’année prochaine, va dépendre des investigations », avise Etienne Gavart. Début mars, un cinquième cas a été détecté. En tout, ce sont 1 200 bovins qui vont être abattus.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
Filière bovine - CONTRACTUALISATION
Contractualisation obligatoire des bovins : explications avec la FNB
Entre perte de liberté et visibilité sur trois ans, la contractualisation - obligatoire le 1er janvier 2022 - entre les éleveurs…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
Publicité