Aller au contenu principal

Lycée agricole
Une porte ouverte pour "mettre en avant nos éleveurs normands" au Robillard

Grande nouveauté cette année ! À l'occasion de la porte ouverte du lycée agricole du Robillard le 16 mars 2024, Amélie, Augustin et Evan ont réalisé, à travers leur projet scolaire, une ferme pédagogique aux couleurs de la Normandie. Des races endémiques, exclusivement, seront de la partie.

Amélie Thomas, Augustin Mouton et Evan Tourainne ont réalisé une ferme pédagogique pour la porte ouverte.
© LA

Il s'en passe des choses le 16 mars 2024 ! Foire aux ânes à Moyaux, Fête de la Normandie à Argentan, mais aussi porte ouverte au lycée agricole du Robillard, dans le Calvados. L'évènement est ouvert à tous, issu du milieu agricole ou non. "L'important est de communiquer sur le savoir-faire des éleveurs normands, de les mettre en avant et de faire découvrir des métiers auxquelles des jeunes n'auraient pas pensé", s'accordent à dire Amélie Thomas, Augustin Mouton et Evan Tourraine, tous trois élèves au lycée. Ils suivent un Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), dans le but de s'installer un jour, de devenir pareur ou encore vétérinaire. 

Lire aussi : Le Robillard ne laisse rien au hasard

Pour le moment, l'heure est à l'organisation de cette journée et de la ferme pédagogique, initiée par les trois compères. Au menu, trois élevages dont deux dans le Calvados : la ferme pédagogique de Ouézy avec des chèvres et l'élevage de porcs de Bayeux de Christelle Marie. La troisième se trouve dans la Manche et voit évoluer sur son exploitation des Roussins de la Hague. 

Pour l'occasion, "la Région nous prête des affiches précisant les caractéristiques des races, que nous compléterons avec nos propres panneaux", précisent les élèves, qui compléteront aussi par des questionnaires ludiques, histoire d'échanger avec les visiteurs.

Lire aussi : 

"Il faut sensibiliser les gens aux patrimoines normands à travers des races locales."

Afin d'aller plus loin, certains des éleveurs resteront la journée pour échanger avec le public, répondre aux questions, communiquer sur la profession... Mettre en valeur l'élevage normand et les races endémiques de la Région est une évidence pour Amélie, Augustin et Evan, "d'autant plus que nous sommes en formation agricole, dans un lycée renommé et que nous voulons poursuivre dans cette voie, que ce soit en agricole ou para-agricole." 

Lire aussi : [VIDEO] Face aux robots, « il faut se préparer aux évolutions de métiers »

Samedi 16 mars 2024 donc, petits et grands, grand public ou non, en formation ou pas du tout, pourront venir à la rencontre des trois élèves organisateurs de l'activité, des éleveurs et des enseignants des différentes formations, toute la journée.

Journée porte ouverte, samedi 16 mars 2024, de 9 h à 17 h, au lycée agricole du Robillard. Tél : 02 31 42 61 10. Courriel : legta.le-robillard@educagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Publicité