Aller au contenu principal

Rentrée parlementaire de Stéphane Travert
Egalim : il faut plus de transparence sur les marges

Lors d’une conférence de presse « dématérialisée », le député de la 3e circonscription de la Manche et ancien ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a fait le tour des sujets d’actualité locaux et nationaux. Optimiste pour les pêcheurs, inquiet pour les éleveurs, impatient pour les producteurs de carottes, ou encore rassurant pour le bocage, l’élu du coutançais prône une ouverture des Chambres d’agriculture à la société civile. 

STEPHANE TRAVERT, RENTREE PARLEMENTAIRE
Lors de la visite de la ministre de la Mer, Annick Girardin, à Granville, en janvier dernier, Stéphane Travert était aux côtés des parlementaires pour travailler ensemble sur la situation des pêcheurs normands.
© DR

Loi Egalim. Les actions syndicales des dernières semaines ont eu un écho auprès du ministre de l’Agriculture. Julien Denormandie a officiellement donné quinze jours à la distribution pour revoir ses exigences commerciales tarifaires et faire stopper les demandes de baisses de prix pendant les négociations en cours. Des contrôles sur les prix et les origines des produits en grande surface vont être amplifiés par la DGCCRF, avec à la clé des sanctions pouvant aller jusqu’à 2 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. « J’entends l’inquiétude des agriculteurs. Mais la loi qui a pu être critiquée, a permis d’établir des plans de filières. Il faut désormais qu’il y ait une transparence sur les marges », prévient l’élu, qui en même temps tient à « remercier les agricultrices et les agriculteurs, les éleveuses et les éleveurs, mais aussi tous les acteurs de l’agroalimentaire, qui ont permis à notre pays de tenir en 2020 ».

APCA. Le rapport de la mission d’information sur les chambres d’agriculture et leur financement, dont Stéphane Travert est co-rapporteur, va être remis le 16 février prochain au ministre de l’Agriculture avec à la clé 30 recommandations. Les chambres départementales de la Haute-Loire, de la Manche et du Tarn ont été entres autres auditionnés. Si le député de la Manche est favorable au maintien des moyens des établissements consulaires pour qu’ils poursuivent leurs missions, il se dit favorable à associer davantage la société civile dans le partage des décisions, et à ouvrir le dialogue. Une manière de répondre à l’agribashing. Dans la Manche, l’assemblée est ouverte à des personnes associées représentant la défense sanitaire, la conchyliculture, la chasse… Et pour les associations qui auraient pratiqué la politique de la chaise vide, Stéphane Travert le regrette. « Cela ne permet pas de construire le dialogue. »

Plantons des haies.Dans le cadre du plan de relance, la Manche n’est pas évincée du dispositif « Plantons des haies ». « Il faut des projets, mais la Manche est évidement éligible. On a beaucoup de haies mais nous pouvons continuer à en planter. A nous de faire en sorte de rester le bon élève en nombre de km de haies, un élément si fort à l’identité de notre bocage. »

Légumiers. L’indemnisation des producteurs de carottes bute sur les conditions d’attribution. Aujourd’hui, le critère des pertes sur le chiffre d’affaires exclut des producteurs. Ces derniers demandent à ce que la surface non cultivée soit prise en compte. « Les fonds sont disponibles. Reste également un travail à conduire au niveau européen pour éviter les distorsions de concurrence entre ceux qui n’ont plus le droit d’utiliser le dichloropropène et ceux qui ont encore la dérogation. Je comprends que cela reste long. Je le regrette. Mais je n’ai plus la main. C’est dans celle du gouvernement », avance le député.

Brexit. Les accords de la Baie de Granville vont-ils perdurer ou vont-ils être rediscutés ? Telle est la question. « Aujourd’hui, des licences temporaires ont été accordées après un recul de Jersey. Les pêcheurs anglo-normands ont besoin de nos ports pour écouler leurs marchandises. Devant la perte économique et la menace de la France, ils ont fini par écouter », se félicite-t-il. Députés, députés européens et sénatrice de tous bords se sont mobilisés avec la profession autour de la ministre de la Mer, Annick Girardin, « Nous allons continuer à travailler ensemble vers une solution pérenne avec l’Union européenne. Comme toujours, l’union fait la force », poursuit-il.

Crise sanitaire. Les chiffres pour la Manche ne sont pas bons. Pour autant, Stéphane Travert fait état des protocoles sanitaires notamment dans les écoles. Ils sont respectés et permettent le maintien de leur ouverture. « Il faut que chacun soit responsable. On a besoin d’unité et de rassemblement. Et parfois, certains pourraient être plus préoccupés par le scrutin que le vaccin », affirme-t-il.

Elections départementales et régionales. Si Stéphane Travert est le chef de file de La République En Marche pour les prochaines échéances électorales, il dit ne pas être candidat. Pour autant, « nous sommes au travail pour présenter des candidats ou soutenir des candidats sortants, afin de proposer une alternative aux équipes en place », précise-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité