Aller au contenu principal

Portrait de jeune
Emilya, jeune alternante fan de déchaumage dans le Calvados

Âgée de seulement 15 ans, Emilya, jeune Calvadosienne, a entamé une alternance dans une ferme en polyculture élevage à Valambray. Ravie de quitter les bancs de l’école une semaine sur deux, elle s’engage pleinement auprès de ses maîtres d’apprentissage. 

Emilya, 15 ans, a débuté son apprentissage sur la ferme de Jean-Baptiste Cardon à Valambray. Enthousiaste et très appliquée, elle s’y formera pendant les trois années de son alternance.
© LM

Une semaine sur deux, Emilya revit. L’adolescente de 15 ans – elle a soufflé ses bougies en juin 2023 – est en alternance sur la ferme de Jean-Baptiste Cardon à Valambray, dans le Calvados. Alors qu’elle partage son emploi du temps entre le lycée agricole du Robillard – où elle est interne – et l’exploitation de son maître d’apprentissage, elle se réjouit de retrouver les champs et les Charolaises qui s’y trouvent. Un choix d’orientation qui n’était pourtant pas si évident, au départ, pour cette fille d’agriculteur. 

Lire aussi : Au gabion comme à la fac, Cassandre Burgot défend la chasse

Une idée qui a fait son bout de chemin

« Quand j’étais petite, j’allais nourrir les vaches avec mes grands-parents et je sortais en tracteur avec mon père. Malgré ça, je ne me suis pas rendu compte aussitôt que c’était le métier que je voulais faire. Au fur et à mesure, c’est pourtant devenu une évidence et ça s’est fait naturellement », confie Emilya. 

Jusqu’alors inscrite au collège de Saint-Pierre-sur-Dives, elle décide donc de s’inscrire au lycée agricole du Robillard pour poursuivre ses études en Baccalauréat professionnel Conduite et gestion de l’entreprise agricole (CGEA), qu’elle a choisi pour la proximité avec sa commune d’origine : Ouilly-le-Tesson. 

« Depuis la 4e, je m’ennuyais en cours. C’est là que j’ai réalisé que je voulais être plus autonome, pour plus vite commencer une activité, grâce à l’alternance », conte-t-elle. Son brevet mention très bien en poche, Emilya peut se lancer sur le terrain. 

Lire aussi : [VIDÉO] Lucas Condé, exemple d’une jeunesse encore motivée par l’élevage

Un speed dating qui a tout changé

C’est lors d’une rencontre professionnelle – un speed dating réunissant des maîtres d’apprentissage et des jeunes – organisée par le lycée en juin 2023, qu’elle fait la connaissance de Sarah Cardon, l’épouse de Jean-Baptiste. Le coup de foudre est immédiat. 

Emilya et Sarah Cardon, l’épouse de Jean-Baptiste (maître d’apprentissage d’Emilya), elle-même agricultrice, ont noué un lien très fort. © LM

« C’était mon choix n°1. Nous sommes devenues inséparables », admet l’agricultrice, le sourire aux lèvres. « Directement, le courant est bien passé. J’ai laissé faire les choses […] Ce sont plein de détails qui ont fait la différence : le fait de manger tous ensemble le midi en toute convivialité, etc. », se souvient Emilya. 

Opération déchaumage

Arrivée depuis le 4 septembre 2023, Emilya se donne à 200 %. Elle a d’ores et déjà accompagné Jean-Baptiste Cardon pour observer le fauchage, l’ensilage et le semis. « A 15 ans, pas de prise de force », remarque-t-elle. C’est pourquoi, ses activités se concentrent avant tout sur le foin et son activité favorite, à savoir le déchaumage. « J’adore ça ! », s’exclame-t-elle. 

L’EARL Cardon en chiffres

- 1 apprentie

- 220 ha de SAU, dont 60 ha de cultures (blé, maïs grain, orge, colza, lin d’hiver et de printemps, etc.)

- 46 vaches Charolaises

- 26 mâles de moins d’un an

- 2 taureaux

Alors la jeune fille déchaume encore et encore, entre les nouvelles activités, s’impatientant du retour des vaches au bâtiment d’élevage [lors de la réalisation du reportage, le 18 octobre 2023, elles sont encore à l’herbe, NDLR]. « Emilya va vite. Je l’emmène en réunion [avec la section des agricultrices de la FDSEA 14 par exemple, NDLR] pour lui faire découvrir plein de choses. C’est important de la nourrir intellectuellement », reconnaît Sarah Cardon pour qui transmettre est une évidence.

Lire aussi : Conduite d’engins agricoles : une piqûre de rappel nécessaire

Un nouveau membre de la famille

« C’est une génération qui se met vite des pressions. Les jeunes ont une autre façon d’analyser les choses, de travailler. Être maître d’apprentissage, ça permet de transmettre et de se remettre en cause », confirme Sarah Cardon. Emilya est déjà un membre à part entière de la famille. Même quand elle n’est pas en activité, elle est de passage sur la ferme, les week-end et jours de repos. 

Les Cardon considèrent Emilya comme un membre à part entière de la famille. La jeune fille les a, par exemple, accompagnés à la marche rose organisée par la FDSEA du Calvados, dimanche 22 octobre 2023. © LM 

Si elle a quelques craintes sur l’aspect administratif du métier, Emilya vit le moment présent, consciente de « la chance de pouvoir être sur le terrain. ». « On a tous appris un jour. Il faut leur faire confiance pour qu’ils croient en eux en retour et qu’ils deviennent les chefs d’entreprise de demain », conclut Sarah Cardon.

Lire aussi : [EN IMAGES] Elles marchent en faveur de la lutte contre le cancer du sein dans le Calvados

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité