Aller au contenu principal

Action de sensibilisation
[EN IMAGES] Bio : la FDSEA et les JA distribuent des tracts à Mondeville 2

L’agriculture biologique connaît depuis plusieurs mois une crise sans précédents. C’est pourquoi, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs du Calvados ont mené une action de sensibilisation des consommateurs, lundi 18 décembre 2023, devant la galerie marchande de Mondeville 2. 

Rares sont les acheteurs de la galerie marchande de Mondeville 2 à apercevoir un tracteur garé devant l’entrée du centre commercial calvadosien. Et pourtant, en ce lundi 18 décembre 2023 – à moins d’une semaine du réveillon de noël – c’est bel et bien un Fendt qui trônait là. Une vingtaine d’agriculteurs ont fait le déplacement sous l’impulsion de la section agriculture biologique de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs du Calvados. 

« Nous tirons la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante de l’AB dans le Calvados », ont précisé les organisateurs. « Il y a un effet ciseau entre une production qui augmente et une consommation qui diminue. La baisse est estimée à 5 % de consommation en moins en un an », constate Xavier Hay, président de la FDSEA. 

Afin de faire prendre conscience de la situation aux consommateurs, ils ont donc distribué des tracts informatifs aux passants avec pour leitmotiv : « consommateurs, réagissez. Offrez-vous du bio pour Noël. » 

Lire aussi : [EN IMAGES] Panneaux retournés : « on a besoin de soutien moral »

540 fermes en danger

Face à cette décroissance, les coûts imposés aux éleveurs, eux, ne diminuent pas. « On nous appose un tiers du prix en plus pour les achats de granulés », remarque Jean-Philippe Mournaud, ancien responsable de la section AB, actuellement à la tête de la section ovine. Selon lui, le coût des normes et de la réglementation dans le cadre de la certification AB ne permettent pas de se rémunérer correctement. 

Même constat du côté des fruits et légumes. « Nous ne sommes pas dans un marché en croissance. Il n’y a plus de réseau qui engage du volume », remarque Pierre-Marie Battais des serres de La grande ferme à Colombelles. L’entreprise maraîchère s’est lancée dans le bio en 2022 et se retrouve déjà à écouler 10 % de sa production bio sur le marché du conventionnel. 

Côté lait, la denrée est en moyenne payée « 380 €/1 000 l chez Biolait. […] Les agriculteurs se renferment sur eux-mêmes. Moralement, c’est très dur. On détruit de la valeur », s’inquiète Jean-François Bar. Des témoignages parmi les 540 fermes en AB du département. « Seulement 36 exploitations ont bénéficié de la première enveloppe d’aide », s’étonne Xavier Hay.

Lire aussi : [EN IMAGES] Agriculture biologique : « il y a de la place pour tout le monde »

Des rayons pleins

Le bio est « un modèle qui répond à ce que veulent les gens. Pourtant, ça ne se traduit pas dans les achats. Les rayons sont toujours pleins », surenchérit Pierre-Marie Battais. Selon Jean-Philippe Mournaud, l’inflation n’est pas la seule raison de la crise. 

« Face au libre-échange, on ne peut pas lutter. Les consommateurs retrouvent de l’agneau de Nouvelle-Zélande ou d’Angleterre, plein d’OGM, d’hormones de croissance, à bien moins cher, dans les rayons. […] En France, on n’a pas une bonne répartition de la marge entre l’éleveur et le boucher, avec les industriels », se désole-t-il. 

Lire aussi : [EN IMAGES] Directive IED : les éleveurs manifestent à Vire pour exclure les bovins

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité