Aller au contenu principal

Tuberculose bovine : l’Orne définit ses zones à risque

   

tuberculose bovine
© Archives

Après une détection d’un cas de tuberculose bovine sur un blaireau en octobre dernier et au vu de la condition sanitaire du département du Calvados, la préfecture de l’Orne a publié l’arrêté n°2150-21-00082 « portant déclaration d’infection de la faune sauvage vis-à-vis de la tuberculose bovine et prescrivant des mesures de surveillance, de prévention et de lutte au sein d’une zone a risque de tuberculose bovine dans le département de l’Orne » afin de limiter la propagation de la maladie.

ZONE TUBERCULOSE 61

 

Une zone à risque a été définie dans les communes situées 10km « autour des terriers de blaireaux infectés et des pâtures des foyers bovins détectés à proximité immédiate. Au sein de cette zone à risque, une zone infectée est définie par toutes les communes dont une partie du territoire se trouve dans un rayon de 2 km autour des pâtures des foyers bovins et des terriers de blaireaux infectés. La zone limitrophe de cette zone infectée est appelée zone tampon. » Les zones infectées et zones à risques sont définies sur la carte ci-dessus.
Des zones de prospection, soit zones à risque complémentaires, sont définies sur les communes suivantes : Bailleul, Brieux, Champosoult, Coudehard, Coulonces, Ecorches, Fontaine-les-Bassets, Guéprei, Louvières-en-Auge, Merri, Montabard, Montormel, Montreuil-la-Cambe, Ommoy, le Pin-au-Haras, St Gervais-des-Sablons, Gouffern-en-Auge*, Trun.
Des mesures de préventions ont aussi été rédigées autant pour la faune sauvage que pour les élevages bovins, notamment en ce qui concerne ces derniers : aménagement des points d’abreuvement - nettoyage et désinfection biannuel ;  interdiction d’abreuvement directement sur un cours d’eau si des cas domestiques ou sauvages ont été détectés, protection des aliments (aires de stockage (aliments, ration, pierres à sel à au moins 80cm du sol), empêcher l’accès aux fumiers aux animaux sauvages…

*seules ces anciennes communes sont concernées : Bourg-Saint-Léonard, Chambois, la Cochère, Exmes, Omméel, Saint-Pierre-la-Rivière, Silly-en-Gouffern, Survie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité