Aller au contenu principal

Bovins, porcs et ovins
Coup d’envoi pour l’abattoir de Carentan

Depuis le 6 septembre 2021, l’abattoir de la baie du Cotentin, construit à Carentan-les-Marais, est entré en fonction. L’équipe de 14 personnes que pilote le directeur, Olivier Tapin, a été formée la semaine précédente pour que l’outil de proximité voulu par les élus et la profession agricole offre un service de qualité au bénéfice des éleveurs, des bouchers et consommateurs.

Abattoir Carentan - salariés
L’équipe de salariés a débuté le 6 septembre. Des essais ont été réalisés la semaine précédente tout comme une formation a été dispensée sur la bientraitance.
© DR

Le coup d’envoi a été donné le 6 septembre 2021 à l’abattoir de Carentan-les-Marais. L’étape ultime après plusieurs mois de travaux et un investissement de plus de 8 millions d’euros. Cet outil de 2 900 m2 pour une capacité annuelle de 3 000 tonnes, se veut avant tout être de proximité à destination de tous les acteurs de la filière viande. « On est parti d’une feuille blanche », rappelle le directeur, Olivier Tapin. Un challenge qu’il relève avec les élus de la Communauté de communes de la Baie du Cotentin, présidée par Jean-Claude Colombel, et la SCIC (société coopérative d’intérêt collectif), conduite par Gilbert Michel, structure gestionnaire.

Formés à la bientraitance

Bovins, porcs et ovins seront les principales espèces abattues à Carentan-les-Marais. « L’objectif est de démarrer doucement, d’assurer une qualité d’abattage et de monter progressivement », assure le directeur. Cette qualité de service passe par la formation de l’équipe. Les 14 salariés (employés polyvalents, chauffeur polyvalent, responsable de production, assistante administrative) ont été formés les 30 et 31 août à la protection animale et à la bientraitance animale. « L’ensemble du personnel a été formé par l’Adofia. Il s’agit d’acquérir les connaissances nécessaires aux dispositions réglementaires de la protection animale et savoir intégrer les contraintes de la protection animale dans le fonctionnement quotidien », explique le directeur. Des tests individuels finalisaient les deux jours de formation et ont permis de certifier les compétences des salariés.

Certifié bio et AOP

Si tout ne sera pas parfait au départ, Olivier Tapin veut avoir la capacité d’agir rapidement et trouver des solutions. La chaine d’abattage a été mise en service dès le 1er septembre pour faire des tests grandeur nature sous l’œil des services de l’Etat. Viendra ensuite l’atelier de découpe d’une capacité de 1 000 tonnes. Il devrait entrer en fonction à la fin du mois de septembre. Certifié bio, AOP pré salé Mont-Saint-Michel, l’abattoir est un « outil de qualité et un abattoir de proximité », que les élus, avec la profession agricole, ont souhaité ouvrir « au bénéfice des éleveurs », préviennent les élus. Ce modèle coopératif permet de réunir les différents acteurs à savoir les élus, bouchers, éleveurs, découpeurs, rôtisseurs, salariés, soutiens… « De nombreux associés sont montés au capital », se réjouit Olivier Tapin. Désormais, l’abattoir de la baie du Cotentin est entré dans sa phase opérationnelle. « Nous sommes attendus et nous sommes prêts à relever le défi », confie celui qui a fait ses armes dans le milieu agroalimentaire en commençant pendant 10 ans chez Sovico (désormais Socopa) avant de prendre la direction de Florette à Lessay de 2011 à 2018. Si Olivier Tapin est parti deux ans au Canada comme directeur des opérations chez Saladexpress, il a fait le choix de revenir sur ses terres natales.

A noter que les porcs et les ovins seront abattus les lundi et mercredi. Quant aux bovins, ce sera le mardi et jeudi. Informations et réservations au 02 58 23 03 34.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
VIDEO. L’andaineur à tapis améliore la qualité des fourrages
Florian Lottin est entrepreneur de travaux agricoles à Villedieu-lès-Bailleul dans l’Orne. Aussi à la tête de sa propre…
association Cultures partagées
Le monde agricole soutient les jardins amateurs
L’association Cultures partagées, créée par Agrial, le Crédit agricole de Normandie et la Safer de Normandie, a financé l’achat d…
Publicité