Aller au contenu principal

GAVRAY - JUIN 2006

Mercredi 28 juin 285 animaux dont 221 veaux et 64 porcelets. Veaux : bonne demande en veaux de label à des cours facilement maintenus voire plus value en sujets croisés. Marché plus difficile en frisons . Peu de vente en porcelets. Veaux d’élevage : frisonnes très bonnes 213 à 244, frisons 259 à 267, Races normandes : femelles moyennes 244 à 259, très bonnes 274 à 290 et 305, mâles normands bien conformés 335 et 351, choisis de 1ère qualité 358 à 381, sujets racés ou d’avenir 389 à 404, 2 sujets exception à 412. Croisés charolais mâles moyens 381 à 396 et 412, bien conformés 427 à 442, supérieurs 457 à 488, lourds et de conformation extra 503 et 518. Femelles moyennes 320 à 351, bonnes 366, 389, supérieures 396, 412, exceptionnelles 442, 450 et une à 473. Croisés limousins mâles bons 366 à 396, supérieurs 412 à 427, extra 457, Femelles bonnes 320 à 351, très bonnes 366 à 389, supérieures 396 à 412. Bleus Belges mâles bons 412, 442, supérieurs 473 à 504, femelles moyennes 381, 396 et 412, très bonnes 442, 450, extra 473, une à 503. Veaux d’engraissement : tout venant 137 à 175, Petits frisons 175 à 198, bons 213 à 236, supérieurs 252 à 267, mâles normands moyens 259 à 274, convenables 290 à 320, supérieurs 335 à 358 e. Porcelets : 35/37 kg 76. Mercredi 21 juin 248 animaux dont 200 veaux et 48 porcelets. Vente régulière en bons veaux à des cours fermes, léger tassement de 7 à 10 euros dans les autres catégories. Bonne demande en porcelets. Veaux d’élevage : frisonnes bonnes 198 à 213, sup 229, frisons 274, un sujet 290, Races normandes : femelles ordinaires 244 à 267, très bonnes 274 à 290 et 305, mâles ordinaires 328 à 351, choisis de 1ère qualité 358 à 374, sujets racés ou d’avenir 381 à 396, 2 sujets à 412, 1 surchoix 442. Croisés charolais mâles moyens 366 à 396, bien conformés 412 à 427, supérieurs 442 à 485, extra de conformation 503 et 511. Femelles moyennes 320 à 351, bonnes 366, 381, supérieures 396, 412. Croisés limousins mâles bons 358 à 381, supérieurs 396 à 419, un sujet 427, Femelles moyennes 305 et 335, très bonnes 351 à 381, supérieures jusqu’à 412. Bleus Belges mâles moyens 335, bons 381, 396, très bons 434, un extra 511, femelles extra 473 et 488. Veaux d’engraissement : tout venant 137 à 168, Petits frisons 183 à 198, bons 213 à 244, supérieurs 259 à 274, mâles moyens 229 à 259, convenables 280 à 313, supérieurs 320 à 351 e. Porcelets : 30/32 kg 80. Mercredi 14 juin 272 animaux dont 232 veaux et 40 porcelets. Bonne ambiance commerciale en veaux normands et croisés à des cours très soutenus voire plus value en sujets de label de conformation. Marché plus discuté en frisons. Assez bonne demande en porcelets. Veaux d’élevage : frisonnes bonnes 198 à 213 et 221, frisons 267 à 274, Races normandes : femelles ordinaires 244 à 267, très bonnes 274 à 290 et 305, mâles ordinaires 335 à 358, choisis de 1ère qualité 366 à 389, sujets racés ou d’avenir 396 à 412, 2 sujets à 427 et 442. Croisés charolais mâles moyens 396 à 412, bien conformés 427 à 442, supérieurs 457 à 488. Femelles moyennes 335 à 366, bonnes 381 à 396, supérieures jusqu’à 412, un extra 457. Croisés limousins mâles bons 351 à 381, supérieurs 396 à 427, une exception 503, Femelles bonnes 320 à 335, supérieures 351, 366 et 381. Une INRA 442. Bleus Belges mâles 473, 503 et 518, femelles 442, une à 500. Veaux d’engraissement : tout venant 152 à 183, Petits frisons 183 à 213, bons 221 à 244, supérieurs 259 à 274, mâles moyens 244 à 274, convenables 290 à 320, supérieurs 335 à 351 e. Porcelets : 28/30 kg 76. Mercredi 7 juin 209 animaux dont 171 veaux et 38 porcelets. Bon commerce, marché rapide, cours bien soutenus en veaux normands et croisés, baisse sensible en frisons. Bonne demande en porcelets Veaux d’élevage : frisonnes bonnes 198 à 229, frisons 259 à 282, Races normandes : femelles bonnes 244 à 259, sup 282 à 305, un à 320, mâles normands ordinaires 320 à 351 choisis de 1ère qualité 366 à 381, sujets racés ou d’avenir 396 à 412, un extra 427. Croisés charolais mâles moyens 381 à 404, bien conformés 419 à 442, supérieurs 457 à 473, exceptionnels 488 à 495. Femelles moyennes 320 à 351, bonnes 366 à 381, supérieures 396, 412 et un à 427, exceptionnelles 465, 488, un à 503. Croisés limousins mâles bons 335 à 358, très bons 366 à 381, supérieurs 412 à 427, un extra 518, un blond d ‘Aquitaine 457, Femelles bonnes 305 à 335, très bonnes 351 à 366. Bleus Belges mâles un sujet 473, femelles une ordinaire 351, supérieures 488 et 495. Veaux d’engraissement : tout venant 152 à 183, Petits frisons 183 à 213, bons 229 à 252, supérieurs 267 à 282, mâles normands moyens 229 à 259, convenables 274 à 305, supérieurs 320 à 351 e. Porcelets : 28/32 kg 76.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité