Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pour protester devant l'attitude de l'administration
La FDSEA boycotte la Sesco

Sous la conduite de Pascal Férey, les membres de la CDOA ont boycotté, lundi, la Sesco.

Les membres de la CDOA ont boycotté, lundi, la Sesco pour protester contre l’attitude de l’administration.
Les membres de la CDOA ont boycotté, lundi, la Sesco pour protester contre l’attitude de l’administration.
© ec
Le rôle de la Sesco, sous-groupe de la commission départementale d’orientation agricole, est d’émettre notamment des avis sur les autorisations d’exploiter, les dossiers laitiers, les dossiers d’installation… Les membres de la CDOA, eux, sont l’émanation des organisations professionnelles agricoles, (FDSEA, JA, Chambre d’Agriculture, Propriétaires, Coopération, MSA). Plus d’écoute Logiquement, face à l’administration et son représentant, en l’occurrence la DDAF, tout doit se passer dans le meilleur des mondes. Problème, selon Pascal Férey, “le courant syndical majoritaire n’est plus écouté. Les procès verbaux ne reflètent en rien les discussions qui ont eu lieu”. Bref, les membres de la CDOA estiment que l’administration fait un excès de zèle. Lundi dernier, ils ont donc boycotté la réunion prévue dans l’après-midi et rencontré le Préfet, en compagnie du directeur de la DDAF, Yves Geffroy. “Nous avons demandé notamment la confidentialité pleine et entière des débats. Nous ne voulons pas qu’ils traînent sur internet ou ailleurs...” Afin de bien mettre les points sur les “I”, Pascal Férey souligne, “si les choses restaient en l’état, nous pourrions être en droit d’attaquer les décisions prises auprès du Tribunal Administratif”. Le message a, semble t-il, été bien entendu de la part de l’administration. Yves Geffroy souligne, “il est nécessaire en effet de revoir notre mode de fonctionnement et de passer plus de temps sur les comptes-rendus de la Sesco”. Et de de conclure, “afin de ne pas pénaliser les dossiers, notamment d’installation, une nouvelle réunion sera programmée d’ici 15 jours”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité