Aller au contenu principal

Salon international de l'agriculture 2024
[LE PORTRAIT] Yann Le Gall : "J'apprécie la finesse du métier"

Boucher à La-Ferté-en-Ouche, dans l'Orne, Yann Le Gall, 23 ans, a participé au concours de boucherie interrégion lors du Salon international de l'agriculture à Paris, lundi 26 février 2024. Il était en compagnie de Mélissandre Lehoulle et Quentin Dauplet, apprentis bouchers Eurois.

"Un jour, étant enfant, je suis rentré dans une boucherie, j'ai vu le travail que c'était, la finesse de la découpe. J'ai tout de suite su que c'était mon futur métier." Les années ont passé et voilà Yann Le Gall, 23 ans, salarié de la Boucherie Rouvrais, à La Ferté-en-Ouche, après un CAP et un BP boucherie. Depuis 2016, il se plaît chez son patron Mathieu Rouvrais. Leur point en commun ? Ils ont quitté l'Eure pour s'installer dans le Pays d'Ouche ornais.

Lire aussi : Deuxième participation au Salon pour Mélissandre Lehoulle (Eure)

Les concours, il les connaît pour avoir participé aux Olympiades et au concours du meilleur boucher. En revanche, l'interrégional, au Salon de l'agriculture à Paris, c'est une première pour lui ! Pas de panique, il est bien entouré. Mélissandre Lehoulle, apprentie bouchère à Évreux, en est à sa deuxième participation. Ils font équipe avec Quentin Dauplet, apprenti à Heudebouville, et lui, médaillé d'or régional de la Compétition des métiers. Une belle compétition, "jugée par les meilleurs ouvriers de France ! Ce n'est pas rien", se réjouit Yann Le Galle. Pendant quatre heures, ils ont affronté, sur le ring porcin, onze autres équipes. "La seule chose que j'appréhendais, c'était le bruit." Des milliers de personnes déambulent chaque jour dans ce Hall 1, où tous les professionnels de la filière élevage se retrouvent. "La boucherie, c'est malgré tout un travail de finesse, que j'apprécie particulièrement", confit Yann Le Gall, boucher.

Lire aussi : Boucherie : pas de podium pour les Normands, mais un travail conséquent salué

Peu importe, la passion de la découpe prend le dessus. Chacun sa tâche - les compères se sont entraînés plusieurs fois avant l'épreuve et se connaissaient bien, de par leur formation commune au CFA du Val-de-Reuil, dans l'Eure - et Yann se concentre sur la découpe de l'agneau. "La partie du désossage est délicate et c'est ce que j'aime, il faut de la patience. C'est agréable d'avoir un os bien blanc, bien nettoyé, précise le challenger. "C'est quelqu'un qui travaille très bien, très dur. Ça fait plaisir de le voir évoluer", partage Mathieu Rouvrais, lui-même grand compétiteur, présent pour soutenir son ouvrier lors du concours interrégional, dont le thème était Paris 2024. "Il a fallu imaginer un support à cette effigie."

Lire aussi : Médaillé, Quentin Dauplet tranche la viande avec passion dans l'Eure

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité