Aller au contenu principal

Tourisme
Les vacances au bout du clic

La clientèle évolue. L´Association Départementale du Tourisme Rural suit les tendances. Internet, marketing et accueil sont désormais des facteurs clés pour les Gîtes de France et Bienvenue à la Ferme dans le Calvados.

L´Association du Tourisme Rural du Calvados a tenu son assemblée générale jeudi dernier à Bayeux. L´occasion de dresser le bilan de l´année 2005. La fréquentation a légèrement baissé l´an passé. Une situation attendue selon Vanina Charles-Alfred, directrice de l´association : "2004 a été une année exceptionnelle avec les cérémonies du soixantième anniversaire du débarquement. En 2005, nous revenons à la normale. Néanmoins, les résultats de 2003 sont dépassés. Plus de 9 000 semaines ont été louées. Nous nous adaptons à la demande des clients qui réservent de plus en plus tardivement. Nous constatons aussi le développement des mid-weeks, à savoir la location du lundi au vendredi".
Les résultats encouragent l´association dans sa démarche. Projet phare de 2006 : la rénovation du site internet. Les réservations des internautes augmentent chaque année un peu plus. Elles représentent un tiers des réservations globales. "Nous souhaitons étoffer notre site internet. Cela passe par des choix via la cartographie et de nouvelles entrées dans les bases de données" détaille la directrice. L´outil est particulièrement prisé par la clientèle étrangère. Cette dernière représente 77 % des personnes qui réservent un gîte sur internet. Au total, trois millions d´internautes ont visité le site depuis son ouverture en 1999.
Autre projet de l´association du tourisme rural du Calvados : le développement de nouveaux produits comme l´écogîte. "Nous souhaitons valoriser les qualités environnementales et sensibiliser les clients aux maîtrises des énergies et de l´eau. C´est une demande forte qui émane des clients potentiels". L´association envisage donc d´axer sa communication sur ce thème.

Le tourisme rural
et les agriculteurs
Les agriculteurs ne constituent plus que 20 % des membres de l´association du tourisme rural. Bon nombre d´entre eux adhérent à "Bienvenue à la ferme".
Les effectifs sont en hausse et atteignent 103 adhérents pour 126 formules d´accueil, en hébergement, loisirs, restauration ou produits fermiers. Outre le dépliant des produits à la ferme, "www.normandiealaferme.com" a enregistré 31 550 visites pour le seul département du Calvados. Au hit parade des visites, se trouvent les formules découvertes suivies de près par les formules d´hébergement.
Au cours de l´assemblée générale, Philippe Gay, directeur du comité départemental du tourisme, a évoqué la stratégie touristique départementale pour les prochaines années. "Il s´agit surtout de bon sens, mais une démarche marketing sur un future proche mérite d´être préparée" explique Philippe Gay.

Séduire la clientèle étrangère
Le comité départemental du tourisme a dégagé plusieurs axes : développer les séjours hors saison, fidéliser la clientèle étrangère (Belges, Anglais, Allemands et Hollandais) ou affirmer la position touristique du Calvados en Basse-Normandie. "Nous devons concentrer nos ressources sur les marchés prioritaires. Nous ne ciblerons pas la stricte proximité" souligne Philippe Gay. Ces choix impliquent de concevoir une offre thématisée et d´enrichir une base de données clients. Le but : instaurer un véritable dialogue avec les touristes. L´assemblée générale s´est conclue avec la projection du film du 50e anniversaire des gîtes de France. Histoire de rappeler que les agriculteurs sont à l´origine du tourisme rural.
V.M


Le tourisme rural dans le Calvados
- 902 adhérents à l´association (108 créations, 77 départs)
- 229 emplacements de campings
- 8373 lits
- 19,9 semaines en moyenne d´occupation par gîte
- 808660 consultations du site internet
- 9 millions d´euros de chiffre d´affaires direct
- 1 tiers de la clientèle est parisien
- Baisse de 36 % en nombre de contrats fermes de la clientèle anglaise. En cumul les Hollandais et les Belges constituent aujourd´hui la première clientèle étrangère.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
RecyOuest monte son usine à Argentan
Après sept ans d’existence, la startup normande a pu poser la première pierre de son usine de recyclage de ficelles et de filets…
Publicité