Aller au contenu principal

Meilleur apprenti boucher
Luca Fauvel, boucher apprenti s’envole pour Avignon

Lundi 13 mars 2023, le concours régional du meilleur apprenti de France (MAF) boucher s’est déroulé au CFA Simone Veil de Rouen. Le Manchois, Luca Fauvel et le Seinomarin, Gabriel Labouille, se sont qualifiés pour la finale nationale. Ils s’envoleront pour Avignon les 14 et 15 mai 2023.

Luca Fauvel représentera la Normandie au concours du meilleur apprenti de France boucher à Avignon.
© DR

Ils étaient cinq candidats normands en lice le 13 mars 2023 pour deux places en finale nationale au concours du meilleur apprenti de France boucher. Luca Fauvel, originaire de la Manche, en apprentissage à la boucherie Ravenel de La Haye, et Gabriel Labouille de Seine-Maritime, apprenti à la Maison Bertin d’Arques-la-Bataille, ont décroché leur billet pour l’épreuve nationale.

Jugés sur leur travail

Au bout de quatre heures d’épreuves, ils se sont distingués face à trois autres candidats normands : le Calvadosien Hugo Pateux, apprenti à la maison Tessier de Pont-d’Ouilly, l’Eurois, Léo Fouilloux, apprenti à la Maison Lelouard de Boos (Seine-Maritime) et l’Ornais, Mathis Manceau, apprenti à la Boucherie Yzeux d’Ecouves. 

« C’est le travail d’un apprenti qui est jugé », souligne Gilles Dumesnil, président de la Fédération des bouchers et charcutiers de Normandie. Désossage, épluchage, séparation, ficelage et décoration étaient les principales composantes de l’épreuve avec des coefficients différents. C’est de l’ordre de 4 pour le désossage et de 1 pour la décoration.

« On ne cherche pas forcément le beau mais le bien fait », note Gilles Dumesnil qui se dit satisfait des réalisations des jeunes. « Ils ont représenté leur département avec honneur en effectuant un superbe travail », souligne-t-il.

En stage à Paris

Comme pour la sélection départementale, Luca Fauvel a su contenir la pression. Ce jeune, passionné par la boxe, a l’esprit de la gagne et a su le démontrer. Il reste l’ultime épreuve qui est fixée les 13 et 14 mai 2023 à Avignon.

Auparavant, il aura un stage tout comme Gabriel Labouille, sur Paris pour se préparer au mieux à la finale, et acquérir les meilleurs gestes pour tenter de se démarquer. « Il s’agit de s’améliorer en termes de finesse, de rapidité… », note le président normand. Et d’ores et déjà, au sein de leur CFA à Coutances pour Luca Fauvel et à Rouen pour Gabriel Labouille, les formateurs sont à leurs côtés. Rendez-vous à la finale nationale à Avignon les 14 et 15 mai 2023. La profession est derrière eux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Nouvelle mobilisation ce mercredi 24 janvier 2024 à Domfront, dans l'Orne
L’épisode neigeux a eu raison de la mobilisation prévue jeudi 18 janvier 2024 devant l’usine Lactalis de Domfront (Orne). Mais il…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[EN IMAGES] Mobilisation des agriculteurs : des produits sortis des rayons
Alors que la colère du monde agricole monte dans toute la France, les producteurs de la Manche sont entrés en action lundi 22…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Sunlait veut trouver une issue pour ses producteurs
Depuis 2020, les relations entre Sunlait et Savencia sont tendues, jusqu’à les conduire devant les tribunaux en raison d’un…
[EN IMAGES] Des annonces concrètes suspendent les actions dans la Manche
Après les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, le 1er février 2024, les présidents de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs…
Publicité