Aller au contenu principal
Font Size

Entreprise
Pour une prairie aux petits oignons

Que l´entreprise spécialisée dans la fabrication de régénérateurs de prairies soit normande n´est qu´un juste retour de la nature. Aujourd´hui, elle l´attelle à un quad pour les gazons des rurbains et se diversifie dans le régénérateur pour piste à chevaux.

Il a la carrure d´un forgeron et son tempérament est trempé d´acier. Mais le métier n´ayant plus cours, c´est vers la charronrerie (l´entreprise de son beau-père qu´il a reprise en 1979) et la serrurerie qu´il s´est tout d´abord orienté.
Autodidacte, Philippe Langeard (1) a su faire fructifier son affaire et diversifier son activité fut-ce dans des marchés de niche. Il doit désormais 10 % de son chiffre d´affaires aux régénérateurs. Régénérateurs de prairies, d´espaces verts (attelés sur micro-tracteur voire quad) et de sable pour piste à chevaux. Détour du côté de Chambois, aux limites de la plaine d´Argentan/Trun et des collines du Pays d´Auge.

La référence Roger
Il est vrai qu´en reprenant en 1999 l´entreprise Roger, marque référence dans le domaine des régénérateurs de prairies, Philippe Langeard ne s´est pas trompé de couleur. Pouvait-il d´ailleurs en être autrement puisqu´il en assurait déjà la distribution sur son secteur ? L´entreprise Roger, basée à Valframbert (près d´Alençon) aujourd´hui siège de la SERMA dont Philippe Langeard est agent Mc Cormick et Fendt, il va la déménager à Chambois dans une partie des anciens locaux de la laiterie Buquet.
Dès la première année d´activité, il en vend trente pour grimper jusqu´à la cinquantaine quelque temps plus tard. L´essentiel de ses clients, il les trouve dans l´Orne, la Manche, le Calvados, l´Eure... Mais aujourd´hui, communication aidant, il s´attaque au marché hexagonal. Il exposait d´ailleurs au dernier SPACE de Rennes "sans trop de touches" pondère-t-il cependant. S´il commercialise 70 % de sa fabrication en vente directe, il s´appuie également sur le réseau SCAR (groupement d´achat) et d´autres distributeurs locaux pour développer son activité.

Pas de révolution
mais des évolutions
"On a gardé le même principe mais, grâce à notre expérience, nous avons apporté un certain nombre d´améliorations" lâche Philippe Langeard. Ce principe, c´est notamment le brevet de la dent à double tranchant déposé en 1965 par M. Roger. Tout est fabriqué de A à Z à Chambois sauf les têtes qui sont découpées par oxydécoupage par un sous-traitant. Question de qualité de finition du travail. En 5 ans, l´entreprise Langeard a fait évoluer le produit : galvanisation des châssis, repliage hydraulique à simple ou double effet, renforcement des pièces d´usure, modification des triangles et des étriers...
La gamme comprend aujourd´hui 7 modèles (attelage semi automatique) de 3,10 m de largeur de travail à 6,10 m pour un poids variant de 285 à 600 kg. Le repliage hydraulique est proposé de série à partir du modèle P29145 et en option pour les petits modèles. La largeur sur route oscille d´1,90 m à 3 m.
"Le principal concurrent du régénérateur de prairie, c´est l´ébouseuse, explique Philippe Langeard. Mais attention, ce n´est absolument pas le même travail. Le régénérateur, grâce à ses dents à couteaux, aère la racine et favorise le tallage et la repousse de l´herbe. L´ébouseuse se contente d´étaler les bouses et les taupinières". A vous de juger !
Th. Guillemot
(1) : Rue Paul Buquet 61160 Chambois
Tél. 02 33 36 83 68
Fax. 02 33 35 45 76
Email. ets.langeard@wanadoo.fr

Sous le sabot du cheval
Nouveauté proposée
par l´entreprise Langeard : le régénérateur sable
pour piste à chevaux.
Un concept mis au point
en collaboration
avec les hommes de piste de l´hippodrome d´Argentan (61). Quatre modèles de 3 à 6 mètres composent la gamme. Conçu pour niveler, défoncer, tasser
et remonter le sable dans les virages,
le régénérateur sable dispose d´un bâti tubulaire avec barre niveleuse avant
et arrière. Les deux rangées de dents carrées sont montées sur châssis réglable en profondeur
par manivelle. Une chaîne marine à l´arrière permet d´égaliser le sable.
En option : la galvanisation du châssis.

Secret de fabrication
n Point fort : la dent à couteaux réversible. Elle assure un véritable travail de scarification de la prairie et aère la racine favorisant ensuite le tallage et la repousse.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité