Aller au contenu principal

Races allaitantes
Préserver les Labels rouges

Face à la raréfaction des animaux, certains sont tentés de vendre ailleurs, mettant en péril les filières agréées sérieuses et fiables.

Analyse et explications sur l’avenir du marché de la viande bovine par J.C. Dorenlor.
Analyse et explications sur l’avenir du marché de la viande bovine par J.C. Dorenlor.
© LC
Satisfecit pour les différentes races représentées au sein du Pôle Allaitant de la Manche. Réunis la semaine dernière en assemblée générale, les délégués ont mis en exergue une année 2006 “satisfaisante mais auss transitoire en attendant l’application de la réforme de la loi sur l’élevage”. Trop de paperasses Un bémol cependant, “nous constatons que cette année a apporté son complément de tâches administratives dans le fonctionnement de nos exploitations avec de plus en plus de paperasses alors que l’on nous promettait la simplification...” L’ambiance, commerciale, elle, est approuvée par tous, “mais elle ne doit pas nous faire sombrer dans l’euphorie. Les prix relativement élevés de la viande bovine en cours d’année sont aussi basé sur la réduction du nombre de bovins en France mais aussi aux problèmes sanitaires du Brésil et de l’Argentine, sans oublier la grippe aviaire en Europe qui a contraint les consommateurs à bouder la viande de volaille”. Et le président du Pôle Allaitant de demander aux éleveurs de ne pas relâcher la pression de sélection. “Continuons à améliorer le niveau génétique de nos troupeaux; en période difficile, ce sont toujours les meilleurs animaux qui se vendent le mieux”. Idem pour la vente des reproducteurs, “l’image et la réputation que vous donnez de votre élevage font partie des facteurs de réussite de rentabilité de votre exploitation”. Et de mettre en exergue la nécessité d’un pesage et d’un suivi régulier avec “Bovins Croissance”.Moins d’animaux La raréfaction des animaux de viande dessert l’approvisionnement en “Labels Rouges. Les organismes, ainsi que les abattoirs, s’inquiètent par rapport au peu d’animaux disponibles. “Une filière Label est compliquée à mettre en place et à faire agréer. Ce n’est pas parce qu'un négociant vous offre un prix élevé qu’il fait laisser tomber cette filière. Ces labels sont des débouchés sûrs et extrêmement valorisants; ils représentent une sécurité en cas de crise”. En final, Jean-Claude Dorenlor (Chambre d’Agriculture) a présenté une analyse sur le marché et les perspectives sur la production de viande bovine après découplage. “Les études prennent en compte de très nombreux facteurs. Selon les hypothèses (hautes ou basses), elles concluent à des baisses ou à des hausses de prix; mais elles s’accordent toutes sur une volatilité accrue des prix dans l’avenir”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité