Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Liniculture
Rendez-vous technique jeudi prochain à la coopérative linière de Cagny

Les adhérents de la coopérative linière de Cagny se retrouveront jeudi prochain pour un rendez-vous technique. Au menu notamment : les différents réglages des matériels.

Philippe Pagny (président de la coopérative) entouré de ses deux vice-présidents (Emmanuel Frimout et François Philippe): "le lin n’est pas une opportunité conjoncturelle mais une culture d’engagement à long terme. C’est la cohésion et les efforts collectifs de l’ensemble de nos adhérents qui permettent pour l’avenir de garantir de meilleures recettes".
Philippe Pagny (président de la coopérative) entouré de ses deux vice-présidents (Emmanuel Frimout et François Philippe): "le lin n’est pas une opportunité conjoncturelle mais une culture d’engagement à long terme. C’est la cohésion et les efforts collectifs de l’ensemble de nos adhérents qui permettent pour l’avenir de garantir de meilleures recettes".
© TG
Après un premier rendez-vous en février où les aspects agronomique et cultural du lin ont été abordés, les adhérents de la coopérative linière de Cagny se retrouveront à nouveau jeudi 8 juin prochain à 14 h. "Nous souhaitons réunir de nombreux adhérents pour évoquer l’influence de la qualité du travail de récolte sur la recette et identifier certaines causes de pertes de rendement", souligne Philippe Pagny, président de la coopérative. Le lin à fibre n’est pas une culture difficile mais elle demande beaucoup de soins, un grand suivi et une rapidité d’intervention à la récolte avec du matériel spécifique. Bref, elle demande du savoir-faire". Bien enrouler pour bien dérouler Ce savoir-faire passe notamment par une bonne maîtrise des réglages des différents matériels (arracheuse, retourneuse, enrouleuse). Epaisseur de nappe, serrage des boules, pick-up (...) sont autant de paramètres à intégrer car ils influencent cadence et qualité du teillage (voir encadré). Cette journée technique, avec la participation de l’ITL (Institut Technique du Lin), constituera ainsi une source d’informations importantes pour les nouveaux liniculteurs mais aussi une excellente piqûre de rappel pour les plus avertis. T. GuillemotEnroulage du lin Relevé des défauts sur un ensemble de 40 lots Présentation des balles - 10 % ont des problèmes de liage, - 10 % ont les ficelles mal positionnées au déroulage, - 10 % ont un problème de diamètre (trop grand), - 23 % ont des problèmes de casse de ficelle. Déroulage des balles - 20 % ont des problèmes d’épaisseur de nappe (trop fine), - 32 % comportent des irrégularités d’épaisseur de nappe ( paquets), - 30 % ont des trous dans la nappe (machine non arrêtée au bout du champ), - 27 % ont des mèches en travers dans la nappe (andain d’à côté tiré), - 5 % ont des andains superposés (problème de détourage).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité