Aller au contenu principal

Technicien arboricole
Chambres d'agriculture : vers une retraite sans pépin pour Jean-Charles Cardon

La carrière de Jean-Charles Cardon, technicien en arboriculture à la Chambre régionale d’agriculture de Normandie, va prendre fin à la fin du mois de janvier 2024. Le 20 décembre 2023, les producteurs cidricoles particulièrement de la Manche et du bocage ornais ont voulu saluer les qualités techniques mais aussi humaine de ce technicien.

Les producteurs de pommes de la Manche sont venus dire merci à Jean-Pcharles Cardon, technicien en arboriculture à la Chambre d’agriculture , pour sa technicité, sa passion et son bon sens paysan.
© Sandrine Bossiere

Avec le départ en retraite de Jean-Charles Cardon, c’est une page d’histoire de la filière cidricole qui se tourne. Et pour les producteurs qui ont bénéficié de son appui technique, ils ne pouvaient pas le laisser partir sans lui dire merci. 

Le 20 décembre 2023, salle Arsène Garnier à Brécey, ils étaient une trentaine à saluer l’engagement de celui qui a marché dans les pas de Jo Primault, directeur technique du comité des fruits à cidre. « J’arrivais avec ma petite expérience de la Maison de la pomme et de la poire », rappelle Jean-Charles Cardon, un gars du Pas-de-Calais, adepte plutôt de la bière que du cidre. 

Lire aussi : Arboriculture : faites le plein de solutions chez Brigitte Criaud

Un excellent technicien

Le houblon ou la pomme n’ont pas grand-chose en commun, mais ce technicien qui a développé la passion des arbres et des vergers s’est senti plutôt bien accueilli par les producteurs de pommes. « Au départ, on ne savait pas quoi faire comme nouvelle production après la mise en place des quotas laitiers. Nous cherchions à nous développer. Et la chambre agriculture a décidé de renforcer l’équipe technique de la filière arboriculture », raconte Thierry Chasles, agriculteur à Domjean. 

« J’ai commencé par planter quatre vergés (soit 0,8 ha.) », se rappelle Théo Capelle à Sotteville. « On croyait savoir faire du cidre », sourit-il. Et là encore, Jean-Charles Cardon lui a appris beaucoup de choses grâce aux formations. « C’est un excellent technicien », confie-t-il.
Daniel Pichon, producteur à Brécey, dresse des éloges similaires d’une collaboration avec « un homme passionné et humain, sachant garder une indépendance. » 

Quant à Eugène Braud, il a souligné le travail réalisé par le technicien à la fois pour les arboriculteurs et les transformateurs au sein de l’association cidricole de Basse-Normandie (ACBN).

Lire aussi : On défend le cidre à la française

Maintenir les vergers

Si l’arrêt des contrats avec Pernod Ricard a été un frein pour le développement de la production, l’apport technique aura permis de « maintenir les vergers », assure François Dufour, installé à Saint-Senier-de-Beuvron et qui depuis a transmis son exploitation. 

« Remettre des pommiers en Normandie était tout simplement naturel. Et sans cette volonté, la Normandie aurait perdu de sa production, de sa notoriété ou encore de ses valeurs », souligne-t-il. 

Lire aussi : Production cidricole : Valentin Ernoult est tombé dans les pommes

Une histoire intergénérationnelle

« Avec les premières générations qui ont fait un pas considérable, puis la deuxième génération qui a su entretenir et monter d’un cran », comme le précise le technicien, son parcours est avant tout intergénérationnel. 

« J’ai toujours essayé modestement de vous accompagner », avance-t-il. Sa carrière est tout simplement teintée de très agréables moments et il encourage les nouvelles générations à « continuer de s’ouvrir sur l’extérieur, à aller voir ce qui se passe ailleurs pour apprendre et rester dans une dynamique technique », conclut-il. 

Ses collègues comme les producteurs ont souhaité « une retraite sans pépin » à celui qui les a accompagnés pendant toute leur carrière. 

Lire aussi : [EN IMAGES] Dans l’Eure, ils misent sur 6 ha d’arbres Paulownia

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Publicité