Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Foncier

De gauche à droite, Stéphanie Lehodey, Ludovic Cassigneul, Stéphane Letellier et Sandrine Pierre, les quatre agriculteurs dont les terres seront prélevées pour le projet de ZAC Les hauts prés à Douvres-la-Délivrande. En médaillon : l’avis d’enquête publique par lequel ils ont su que le projet était lancé.
Emprise agricole : la mairie de Douvres cultive le flou
A Douvres-la-Délivrande (14) où une zone d’aménagement concertée est en cours de construction, 31,49 ha de…
Sylvain Decaen, à côté de l'un des deux permis de construire. Le verger doit être détruit pour laisser la place à quatre pavillons, à quelques mètres de la ferme du cultivateur.
Terres agricoles : le verger baisse pavillon
Sylvain Decaen produit des endives à Cambes-en-Plaine. Début juin, deux permis de construire pour des…
Exemple de la construction d’habitations sur 9,6 ha de terres céréalières au sud-ouest de l’agglomération caennaise entre 2012 et 2016
SAFER : l’urbanisation au delà des clichés
Le 22 juin, la Safer Normandie et l’association Vigisol ont lancé une campagne de photo-interprétation des…
Calvados : l’agriculture prioritaire sur ses terres ?
Pour la 3ème année consécutive, JA du Calvados, et en l’occurrence les Jeunes Agriculteurs de Bayeux -…
Joël Bruneau affiche sa volonté de ne pas gaspiller le foncier agricole : « Pour l’urbanisation commerciale : les règles sont claires : les zones ne peuvent pas s’étendre au-delà de 10 % de l’existant. Il n’y aura pas de dérogation ». Pour les friches, le maire de Caen se montre plus évasif. En cause, le coût de la dépollution. La FDSEA et les JA souhaitent donc que les mesures compensatoires accélèrent donc la réhabilitation de  certaines zones.  (DR)
FDSEA et JA du Calvados se préoccupent de la préservation des terres agricoles
La dernière loi d’avenir agricole prévoit une obligation de compensation agricole des projets d'aménagements…
« Il faut contrôler ces transferts », alerte Emmanuel Hyest, président de la FN Safer qui finalise un rapport qui démontre l’augmentation d’achat de terres agricoles par le biais de transfert de parts sociales. Elle espère pouvoir le présenter au mois de juin
L’environnement fait flamber le foncier
La pression des normes environnementales impacte le prix des terres agricoles, notamment dans le sud Manche…
Eleveur en difficulté : une peine foncièrement double
La saisie de terres d’agriculteurs en difficultés peut mener à des dérives. Dans le Calvados, un liquidateur…
Evaluer la compensation agricole collective
Quel est le préjudice économique des infrastructures sur le tissu économique agricole ? Les Chambres d’…
Jean-Louis Delahaye (chef de service à la SAFER Basse-Normandie) semble indiquer à Jean-Roger Gauvain (futur associé du GAEC du Goutheau) la direction à suivre. Cette opération est presque un modèle du genre : portage temporaire de foncier, placement financier pour un investisseur désireux de diversifier son capital, installation d’un jeune sur une structure de 60 ha, consolidation d’un GAEC sans oublier la sauvegarde et la mise en valeur d’un bâti historique. 
Foncier : apporteur de capitaux et de solutions
Le 1er mars prochain, Jean-Roger Gauvain sera officiellement agriculteur. S’il a mis la main au porte-monnaie…
.
“C’est navrant vu la situation économique”
Jean-Léonce Dupont, Président du Conseil général du Calvados, a visité l'exploitation de Christian Duchemin,…
Echanger ses parcelles : on a tous à y gagner
S’entendre à plusieurs pour regrouper les parcelles et les rapprocher des bâtiments d’exploitation, des…
VIGISOL veille au grain
L'épaisseur des sols dans le Calvados est en moyenne de 53 cm. Pour l'Orne et la Manche, les chiffres…
La démarche de concertation a associé élus agriculteurs et autres forces vives du territoire.
Gavray : un territoire à l’avenir concerté !
Les élus de la Communauté de communes de Gavray se frottent à la concertation territoriale, pour mener à bien…
“Quand on est président d’une Chambre d’agriculture, on n’a pas le droit de mettre en cause le droit de préemption de la Safer. C’est de l’irresponsabilité. Le président de la Chambre aurait dû soulever le problème bien avant. Il avait la possibilité de le faire. Il a attendu le renouvellement de ce droit de préemption. Un droit pourtant indispensable à l’installation des jeunes”, juge le président de la FDSEA. (Photo d’archives)
Communiquer plus sur la politique foncière
Lors d’un débat interne avec les actionnaires et les membres de la Safer, Patrice Lepainteur a appelé tous…
Foncier, jeunes agriculteurs et installation
Sur les 5 000 ha vendus par la SAFER de Basse-Normandie en 2011, 44% ont été dirigés vers l’installation.…
Autour d’André Berne, Rémi Bailhache et Philippe Faucon, les propriétaires ont rappelé  “la perte de valeur vénale des terres étant donné qu’on a une servitude importante des captages”.
L’eau fait bouillir les propriétaires
La section nationale des propriétaires de la FNSEA s’est réunie à Granville, les 26 et 27 juin. Deux…
GDE : enfouissement des installations agricoles avec les déchets ?
La FDSEA et les JA14 craignent le démantèlement d’une importante exploitation maraîchère et de grandes…
Certains promoteurs ont confié la gestion des terres à la SAFER. “D’autres ne l’ont pas fait, et ces parcelles restent en friches”, constate Guillaume Besnier. Le jeune agriculteur est lui confronté à une autre difficulté : 10 hectares de sa ferme sont “squattés par une exploitation voisine”.
Foncier : 10 hectares squattés
Dans une ferme du Pays-d’Auge, Eva Joly, candidate aux présidentielles, avait dénoncé le “détournement des…
Publicité